Page Française

Qui etait Ndakasi

Imprimer Envoyer
22 Décembre 2021
André tient dans ses bras Ndakasi en train de rendre son dernier souffle
André tient dans ses bras Ndakasi en train de rendre son dernier souffle

Ndakasi, un gorille de montagne bien-aimé qui est devenu viral après avoir posé pour un selfie détendu avec des rangers, est décédé des suites d'une longue maladie à l'âge de 14 ans.


Au Congo, il y a des braconniers. Mais il y a aussi des hommes comme André Bauma.  Sur cette photo aussi belle que déchirante, André tient dans ses bras Ndakasi, un gorille des montagnes, en train de rendre son dernier souffle, suite à une longue maladie. Elle est morte le 26 septembre en serrant contre elle son ami de toujours.   Ces deux-là étaient inséparables. André, ranger au Virunga National Park, avait recueilli Ndakasi en 2007, alors qu’elle n’avait que deux mois et que sa mère venait d’être abattue par des miliciens. Le petit singe grimpait sur le corps sans vie de celle qui l’avait mise au monde quand elle fut découverte. Pendant la première nuit, cruciale pour la survie des bébés gorilles orphelins, André la garda collée contre son torse pour lui prodiguer chaleur et réconfort.   Vulnérable, Ndakasi n’a jamais pu retourner à l’état sauvage. Elle a vécu toute sa vie aux côtés de son sauveur dans un centre spécialisé.   Ndakasi était devenue célèbre dans le monde entier en 2019, lorsqu’elle s’était fait prise en selfie avec son ami André.

Ndakasi avec son soigneur
Ndakasi avec son soigneur

Ndakasi a été sauvé lors d'une forte averse dans la forêt tropicale des Virunga en 2007. Elle avait deux mois et s'accrochait au corps mort de sa mère, le sang des multiples balles d'AK47 s'accumulant sous la pluie autour d'elle tandis que le bébé essayait en vain de téter. Ndakasi est le seul gorille de montagne à avoir survécu à la tuerie qui a coûté la vie à neuf gorilles de montagne extrêmement menacés ce jour-là. Parmi eux, son père Senkwekwe, un magnifique dos argenté, est mort en essayant de défendre sa famille. Fragile et peu susceptible de survivre longtemps, le garde forestier de l'ICCN AndreBauma l'a emmenée à l'abri de la pluie, utilisant la chaleur de son corps pour la maintenir en vie jusqu'au matin, marquant ainsi le début d'une relation d'amour qui allait durer plus de 13 ans.

Ndakasi encore bébé
Ndakasi encore bébé

Andre reste le responsable des soins au centre Senkwekwe du parc national des Virunga, le premier parc d'Afrique et sans doute le plus difficile. Ndakasi a déménagé à Senkwekwe où elle a vécu avec d'autres orphelins gorilles de montagne, tous soignés 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 par André, Baboo, Richard, Patrick, Matthieu et d'autres.

Les vétérinaires y font des miracles depuis le premier jour. Les gorilles de montagne sont des créatures sensibles, étonnamment fragiles et douces, très sociales et joueuses, inconscientes de leur énorme force. Ils ont des personnalités, des idiosyncrasies, ils peuvent être joyeux et ils peuvent être tristes.

Tout comme les humains. Ndakasi a partagé toutes ces choses avec ses soigneurs, des hommes durs qui sont venus passer plus de temps avec les gorilles qu'avec leur propre famille. Ces orphelins les ont conquis et ces hommes congolais durs en sont venus à aimer les gorilles dont ils avaient la charge, les décrivant souvent comme "mes propres enfants".

Malgré des soins extraordinaires, Ndakasi a développé une maladie insaisissable au cours des six derniers mois, pour finalement succomber la semaine dernière après avoir rampé dans les bras d'André, treize ans après l'avoir embrassée pour la première fois. Dire qu'André était dévasté serait un euphémisme. Le travail continue aux Virunga.


Paterne Huston Bushunju, République démocratique du Congo, est Correspondant de l’Afrique.

 

Suivez-nous sur:

Seguici su Facebook Seguici su Twitter Seguici su YouTube