A Propos De Nous

Imprimer Envoyer
|

Shan Newspaper

un nouveau monde culturel



En mars 2007, le film «Shan, le cœur ancien des peuples naturels» est sorti dans les salles italiennes et internationales. Le réalisateur est Stefano Milla et les personnages principaux sont cinq musiciens : les membres du groupe LabGraal.

Le film s’est inspiré du livre «Les Peuples naturels et l’écospiritualité» écrit par Rosalba Nattero et Giancarlo Barbadoro en collaboration avec Ola Cassadore, leader de l’Apache Survival Coalition, Arizona. Un livre écrit avec le soutien du Haut Commissariat pour les Droits de l’Homme des Nations Unies. Un film inclassable, entre documentaire et fiction, entre fantastique et comédie musicale, riche de symboles qui peuvent être interprétés à plusieurs niveaux. Un film qui, déjà dans son titre, exprime l’âme antique et immatérielle des Peuples de la Terre  et en montre la profonde spiritualité.

Il a représenté une façon d’exprimer en images et en musique, celle du LabGraal, la poésie et l'expérience spirituelle vécue par les Peuples naturels qui ont pour référence la Nature et le Mystère qu’il présente, une façon de partager leur identité, leur histoire et leur culture.

Le film, en raison de son contenu moral, a été présenté au siège des Nations Unies de New York. Sa première française a eu lieu sur les terres de Bretagne ; il a été programmé sur les chaînes de la Rai et a été pendant deux ans sur le réseau national de Sky. Il a été intégré dans différents festivals cinématographiques, entrant ainsi dans la classification des trente premiers films les plus vus en Italie et recevant de nombreuses critiques enthousiastes. Il a aussi inspiré le roman « Shan » de AnnaMaria Bonavoglia.

Ni le réalisateur ni les personnages principaux n’auraient imaginé que ce film pouvait créer un nouveau genre cinématographique et surtout qu’il pouvait jeter les bases pour une nouvelle façon de faire la culture, devenant une source d’inspiration pour des événements, des initiatives, des livres, des bandes dessinées, des congrès et des ciné-clubs.

L’esprit de « Shan » a ouvert la voie à l’évaluation de nombreux thèmes qui parfois, bien qu’étant près de nous, sont invisibles et rendus invisibles par une culture qui ne sait plus faire de recherche libre et s’emprisonne dans des visions dogmatiques du monde.
Cette revue que vous avez sous les yeux suit, elle aussi, la directive morale donnée par ce film si particulier.

Inspirés par le film, nous avons eu la présomption de vouloir créer un observatoire d'un point de vue privilégié : le monde de « Shan ».
« Shan » est l’ancien nom que les druides, chez la culture celtique, donnaient à la Nature, entendue comme l'existence, dépositaire d'un grand mystère cosmique. Un concept commun pour tous les Peuples naturels, ces peuples invisibles qui conservent dans leurs traditions des connaissances millénaires. Un archétype qui veut signifier connaissance, évolution, bien-être, spiritualité, au-delà de tout dogmatisme. 
Pour créer cette revue nous nous sommes inspirés de Shan et du profond message que le film a lancé. Le film parle de spiritualité et de contact direct avec la Nature, des antiques traditions apparemment oubliées, de la culture archaïque des Natifs européens liée aux mythes du Graal et de Phaéton et de la légendaire ville de Rama. Elle parle des sciences des Peuples naturels, de la nécessité de défendre les lieux sacrés des Natifs, de l’exigence de protéger les animaux, nos frères sur cette planète. 
De cet observatoire, de ce point de vue de Shan, nous entendons proposer les thématiques qui nous sont chères pour donner une continuité au message du film et rendre « visibles » les mondes invisibles. Pour les approfondir avec vous qui nous lisez. Pour ne pas perdre le gout d'être des « chercheurs » en première ligne. Pour ne pas oublier. Jamais.



La Rédaction       

Shan, le cœur ancien des peuples naturels


Les Peuples naturels et l’écospiritualité









www.shanmovie.com


|
 

Suivez-nous sur:

Seguici su Facebook Seguici su Twitter Seguici su YouTube