Page Française

Les Rois du Bénin défendent les animaux

Imprimer Envoyer
29 Avril 2019
|
Sa Majesté Agon Metonou
Sa Majesté Agon Metonou

Les plus grands représentants spirituels et chefs des Communautés natives du Bénin s’unissent pour sauvegarder les animaux


Depuis quelques années au Bénin, Etat de l’Afrique de l'Ouest, on parle le langage de l’éco-spiritualité.

Depuis que Ange Yvon Hounkonnou, en accord avec les fondateurs de l’Ecospirituality Foundation, a décidé d’ouvrir un siège de l’association au Bénin pour diffuser en Afrique la pensée éco-spirituelle.

Ange Yvon Hounkonnou, avec un groupe de jeunes du Benin, a fondé l’association Ecospirituality Foundation  Bénin parce qu’il déclare être convaincu que «face aux problèmes que l’humanité a connu pendant des siècles, l'éco-spiritualité est l'unique solution à cet état de choses».

La découverte de l’éco-spiritualité conduit à être attentif  au monde qui nous entoure et rend plus sensibles aux problèmes de la souffrance. Il est inévitable de prendre conscience de la situation que vivent les «autres» animaux, les formes de vie sensible qui vivent avec nous sur la planète, les plus malheureux parmi les malheureux.

Ange Yvon Hounkonnou, «Aumônier de l’éco-spiritualité », exerce un travail incessant pour diffuser l’éco-spiritualité également au moyen de cours, stages et séminaires. Depuis quelques temps son travail est concentré pour faire connaitre le problème des droits des animaux et l’application de la pensée éco-spirituelle pour leur bien-être.

Ange Yvon Hounkonnou Président Ecospirituality Foundation Benin
Ange Yvon Hounkonnou Président Ecospirituality Foundation Benin

Ces jours derniers Hounkonnou a déposé une déclaration sur la sauvegarde des droits des animaux signée par le Roi du Bénin, les dignitaires de cour, les ministres de culte, les leaders et chefs spirituels des communautés natives du Bénin.

La déclaration a été déposée au Conseil des Familles Royales du Weme, République du Bénin, Vallée d’Oueme, auprès du Palais Royal de Sa Majesté AgonMetonou.

Dans la déclaration on lit :

«Nous soussignés membres du Conseil des familles royales de la Vallée d’Ouémé venons présenter notre appel pour la tutelle urgente des droits des animaux. En ce qui concerne la problématique des droits des animaux, la violence envers ces derniers suscite une inquiétude morale croissante.

Les hommes ont souvent la prétention d’être les maîtres de la Terre et par conséquent dominant les autres espèces. Maltraité un animal est synonyme d’exercer la cruauté envers ce dernier et cette cruauté peut s’exprimer de différentes manières. Elle peut être le fruit du comportement violent de la part d’une personne envers son animal domestique, à qui il va faire subir des violences gratuites c’est-à-dire ne pas le nourrir ou le faire vivre dans l’atroce souffrance. Mais la maltraitance animale peut aussi se retrouver dans des cadres plus officiels comme par exemple la recherche scientifique avec la vivisection d’animaux, connue également comme expérimentation animale ; les cosmétiques utilisant des animaux dans la composition de produits déterminés ou pour tester ces produits ; la confection qui utilise les animaux pour leur fourrure et là où le contexte de tuer l'animal est fréquent.”

Joachim Agossou Bode, Chef quartier de Démé et Sage d'Adjohoun
Joachim Agossou Bode, Chef quartier de Démé et Sage d'Adjohoun

Dans la déclarationon lit également :

“La cruauté envers un animal est souvent divisée en deux catégories principales : active et passive. La forme active relève de tous types de coups infligés directement à un animal tandis que la cruauté passive est un état de négligence, dans lequel un manque d’agissement est plus fatal que l’agissement lui-même.

José Bedel Logbo, Chef service Culture Loisirs et Tourisme de la Mairie de Bonou
José Bedel Logbo, Chef service Culture Loisirs et Tourisme de la Mairie de Bonou

La cruauté active désigne le fait de blesser et de faire souffrir intentionnellement et directement un animal. Au nombre des cruautés exercés envers les animaux, nous avons aussi la maltraitance liée au spectacle et au divertissement. Aujourd’hui plus que jamais, l’humanité tout entière doit se lever pour dire non à la maltraitance des animaux et dire oui à la sauvegarde de leur droit.”

Ange Yvon Hounkonnou accompagne son action de divulgation par la diffusion du livre «Nous sommes tous fils de la Terre Mère», traduction du texte “Tutti Figli di Madre Terra” de Rosalba Nattero et Giancarlo Barbadoro.

Les Rois du Bénin, dépositaires de connaissances ancestrales et acteurs de la transmission des antiques traditions des Peuples naturels, se battent pour donner une dignité à nos frères différents, en montrant une sensibilité projetée vers le futur et en entreprenant une véritable révolution qui, partant du Bénin, peut concerner tout le continent africain.

On peut se demander si, comme cela s’est déjà produit dans un lointain passé, ce sera l’Afrique qui déterminera un tournant dans l’histoire de l’humanité?



Plaidoyer sur la sauvegarde des droits des animaux

I Re del Benin difendono gli animali

Leurs majestés Rois du Benin,

Membres du Conseil National des Rois du Benin.


Présentation de l’écospiritualité et Plaidoyer sur la sauvegarde des droits des animaux


Majestés,

Par le biais de cette correspondance, nous membres du Conseil des Familles Royales de la Vallée de l’Ouémé venons vous présenter notre plaidoyer sur l’urgence de la sauvegarde des droits des animaux.

Nous saisissons la présente occasion pour vous féliciter pour tout ce que vous faites aux côtes des dirigeants républicains de notre pays pour la promotion de la culture de nos aïeux.

En effet, face aux problèmes que l’humanité connait depuis des siècles, l’écospiritualité est la seule solution face à cet état de chose.

Et qu’est-ce que l’écospiritualité ?

<<Le thème de l’écospiritualité définit une expérience particulière de vie qui permet de donner équilibre et bien-être à notre existence. Une relation personnelle avec l’environnement qui naît d’une relation intérieure réalisée dans le contact libre et individuelle avec la signification profonde de la Nature.

L’écospiritualité est une expérience de type global, qui comprend aussi bien la recherche intérieure de notre propre expérience profonde de la nature réelle de l’existence, que la relation, résultant de l’expérience acquise, avec le milieu dans lequel on vit>>.

C’est un magnifique concept qui a vu le jour à Turin en Italie, penser et porter par Giancarlo Barbadoro et Rosalba Nattero dont le manifeste est le suivant : www.eco-spirituality.org/f-mnf.htm

A l’échelle mondiale, la mission de l’écospiritualité est coordonnée par la ECOSPIRITUALITY FOUNDATION ONLUS.

 Le livre «Nous sommes tous fils de la Terre Mère» de Rosalba Nattero et Giancarlo Barbadoro
Le livre «Nous sommes tous fils de la Terre Mère» de Rosalba Nattero et Giancarlo Barbadoro

La ECOSPIRITUALITY FOUNDATION ONLUS est un organisme international fondé par Giancarlo Barbadoro et Rosalba Nattero, avec des membres appartenant à différentes nations parmis lesquels des natifs américains et des représentants du nord de l’Europe, qui œuvre dans le domaine des thèmes des Peuples naturels.

Le Bénin a eu la chance d’être à la rencontre de l’écospiritualité grâce à un groupe de jeunes ayant à leur tête Ange Yvon HOUNKONNOU et qui ont créé la ECOSPIRITUALITY FOUNDATION BENIN.

En ce qui concerne la problématique des droits des animaux, la violence envers ces derniers suscite une inquiétude morale croissante.

Les hommes ont souvent la prétention d’être les maîtres de la Terre et par conséquent dominant les autres espèces.

Maltraité un animal est synonyme d’exercer la cruauté envers ce dernier et cette cruauté peut s’exprimer de différentes manières.

Elle peut être le fruit du comportement violent de la part d’une personne envers son animal domestique, à qui il va faire subir des violences gratuites c’est-à-dire ne pas le nourrir ou le faire vivre dans l’atroce souffrance.


Mais la maltraitance animale peut aussi se retrouver dans des cadres plus officiels comme par exemple :

La recherche scientifique avec la vivisection d’animaux, que l’on appelle aussi expérimentation animale ;
La cosmétique avec l’utilisation d’animaux pour la composition de certains produits ou afin de tester lesdits produits, les marques cosmétiques implantés dans certains pays sont contraintes à réaliser des tests sur les animaux ;
Le textile qui utilise les animaux pour leur fourrure et ou le contexte de mise à mort de l’animal est souvent fréquent.

La cruauté envers un animal est souvent divisée en deux catégories principales : active et passive. La forme active relève de tous types de coups infligés directement à un animal tandis que la cruauté passive est un état de négligence, dans lequel un manque d’agissement est plus fatal que l’agissement lui-même.

La cruauté active désigne le fait de blesser et de faire souffrir intentionnellement et directement un animal.

Au nombre des cruautés exercés envers les animaux, nous avons aussi la maltraitance liée au spectacle et au divertissement.

Nous tenons à attirer votre attention sur un point capital : la tuerie que nous constatons au temps des moments de fêtes et de façon quotidienne dans l’alimentation des humains est considérée comme un crime. Et il est important à ce que cela prenne fin.

Aujourd’hui plus que jamais, l’humanité tout entière doit se lever pour dire non à la maltraitance des animaux et dire oui à la sauvegarde de leur droit.

Comme le stipule la déclaration universelle des droits de l’animal en son article 3 alinéa 1 : <<Aucun animal ne doit être soumis à des mauvais traitements ou à des actes cruels>>.

Nous, membres du Conseil des Familles Royales de la Vallée de l’Ouémé de commun accord avec les membres de la ECOSPIRITUALITY FOUNDATION BENIN, dignitaires et personnalités des communes de la Vallée de l’Ouémé exhortons le Conseil National des Rois du Bénin à ce qui suit :

1. S’approprier du concept de l’écospiritualité afin d’apprendre à mieux vivre en parfaite harmonie avec la nature ;

2. Accepter et s’approprier et le manifeste de l’écospiritualité ;

3. Comprendre l’urgence et la nécessité de contribuer avec nous à la sauvegarde des droits des animaux ;

4. Comprendre et accepter que humains et animaux, nous sommes tous les fils de la Terre Mère ;

5. Comprendre que la Terre est notre Mère a tous et que nous devons agir entant que frères et sœurs avec tous les autres composants de la nature ;

6. Comprendre que les animaux sont des êtres sensibles, remplis d’amour et ils ont besoin de notre protection ;

7. S’engager aux côtés de la ECOSPIRITUALITY FOUNDATION BENIN pour plus de visibilité des activités de l’écospiritualité comme le fait déjà sa Majesté AgonMètonou.


Majestés, il est enfin temps que tous ensemble nous jouons notre partition pour plus de paix et d’amour dans le monde. Surtout que le monde ne sera jamais en paix tant que nos frères et sœurs les animaux sont maltraités et tuer dans l’indifférence.

Dans l’espoir que notre crie de cœur pour la sauvegarde des droits des animaux sera entendu par vous et que vous rejoignez la bataille avec nous, nous vous prions de recevoir, Majestés, l’expression de notre haute considération.


Sont signataires du présent plaidoyer

I Re del Benin difendono gli animali



www.rosalbanattero.net

|
 

Suivez-nous sur:

Seguici su Facebook Seguici su Twitter Seguici su YouTube