Page Française

La Croatie devient État membre associé du CERN

Imprimer Envoyer
28 Février 2019
|
Fabiola Gianotti, directrice générale du CERN et Blaženka Divjak, ministre de la Science et de l'Éducation de la République de Croatie, signant un accord admettant la Croatie en tant qu'État membre associé du CERN
Fabiola Gianotti, directrice générale du CERN et Blaženka Divjak, ministre de la Science et de l'Éducation de la République de Croatie, signant un accord admettant la Croatie en tant qu'État membre associé du CERN

Aujourd'hui, Fabiola Gianotti, directrice générale du CERN, et Blaženka Divjak, ministre de la Science et de l'Éducation de la République de Croatie, ont signé un accord admettant la Croatie en tant qu'État membre associé du CERN


Zagreb. Aujourd'hui, Fabiola Gianotti, directrice générale du CERN1, et Blaženka Divjak, ministre de la Science et de l'Éducation de la République de Croatie, ont signé, en présence d'Andrej Plenković, premier ministre de la Croatie, un accord admettant la Croatie en tant qu'État membre associé du CERN. Le nouveau statut sera effectif à la date de réception par la Directrice générale de la notification par la Croatie que ses procédures internes d’approbation relatives audit accord ont été menées à bien.

« C'est avec plaisir que je vois la Croatie rejoindre la grande famille du CERN en tant qu'État membre associé. Les scientifiques croates apportent, depuis près de quatre décennies, une contribution importante à un grand nombre d'expériences menées au CERN ; en tant qu'État membre associé, la Croatie verra s'ouvrir de nouvelles perspectives de collaboration scientifique, de développement technologique, d'éducation et de formation », a déclaré Fabiola Gianotti.

« La participation de la Croatie au CERN en tant qu'État membre associé est également un moyen de retenir dans le pays des jeunes ayant de bonnes compétences, qui pourront ainsi participer à des projets internationaux d'envergure et de haut niveau, et travailler et étudier dans les institutions d'enseignement et de recherche croates qui collaborent avec le CERN », a déclaré Blaženka Divjak.

Il y a près de 40 ans que des scientifiques croates participent aux activités scientifiques menées au CERN. À la fin des années 1970, déjà, des chercheurs d'instituts croates avaient travaillé sur le programme d'ions lourds au SPS. En 1994, des équipes venues de Split ont rejoint officiellement la collaboration CMS ; un an plus tard, une équipe de Zagreb a intégré la collaboration ALICE, travaillant avec des partenaires industriels de Croatie pour contribuer à la construction des détecteurs des expériences. Des scientifiques croates ont également participé à d'autres expériences du CERN, telles que CAST, NA61, ISOLDE, n_TOF et OPERA.

Le CERN et la Croatie ont signé en 2001 un accord de coopération établissant les priorités de leur collaboration scientifique et technique. De ce fait, un nombre accru de scientifiques et d'étudiants de Croatie ont participé aux programmes du CERN, en particulier au programme des étudiants d'été. En mai 2014, la Croatie a présenté sa demande d'accession au statut d'État membre associé.

En tant qu'État membre associé, la Croatie aura le droit de participer au Conseil du CERN, au Comité des finances et au Comité des directives scientifiques. Les postes de titulaires seront ouverts aux ressortissants croates et les entreprises croates pourront répondre aux appels d'offres du CERN, ce qui ouvrira la voie à une collaboration industrielle dans des technologies de pointe.


www.cern.ch

|
 

Suivez-nous sur:

Seguici su Facebook Seguici su Twitter Seguici su YouTube