Page Française

Mission écospirituelle en République du Bénin

Imprimer Envoyer
19 Mai 2012

Photo de joueurs de tams tams

Le Collège Ecospirituel pour la Promotion de la Culture Béninoise, les raisons de sa création


Selon les dictionnaires français: «la culture est l’enrichissement de l’esprit, l’état d’un esprit enrichi par des connaissances variées et étendues…, c’est une forme particulière du savoir, de l’esprit… C’est aussi un ensemble complexe des représentations, des jugements idéologiques, des sentiments et des œuvres de l’esprit qui se transmettent à l’intérieur d’une communauté humaine…, ensemble des objets faits par des hommes appartenant a une même ethnie»

La culture dicte ou justifie le comportement des peuples et leur évolution dans le temps, leur aptitude à créer des techniques, à développer de la science, à créer et à multiplier de la richesse, bref à s’imposer à la nature, à vaincre les contraintes de la nature pour en tirer autant que possible les moyens de la vie. Elle est donc un patrimoine évolutif dans le temps, patrimoine tangible et intangible.

Voilà qui justifie l’évidence elle-même tirée dans nos cultures africaines notamment béninoise qui dit que «c’est au bout de l’ancienne corde que l’on tisse la nouvelle» pour traduire la richesse du concept de la continuité en toutes choses et surtout en matière culturelle. Si cela est ainsi compris, il est tout aussi évident que la cagnotte culturelle de chaque peuple amassée depuis la lune des temps, depuis son apparition, est immense, très immense.

On comprend donc aisément le distingué sage qui dit «Nul n’a le droit d’effacer l’histoire d’un peuple car un peuple sans histoire est un monde sans âme», l’histoire étant par essence le contenant de la culture, du patrimoine culturel.

Tout sur terre étant donc lié à la culture, il n’y a pas plus noble que celui ou ceux qui se déterminent à créer la banque des données de sa ou de leur culture, pour rendre plus visible et sauvegardé le parcours de leur patrimoine culturel. Car autant que tout patrimoine, tout bien, la culture fait en tout instant objet de conquêtes ou d’assauts néfastes à sa pureté, à l’indépendance et à l’évolution propre des peuples.

C’est pourquoi les peuples acculturés qui ne sont en réalité que les peuples éloignés de leurs cultures propres ne connaissent jamais un développement propre; ils sont incapables d’indépendance social et économique.

La lutte pour le développement économique certain commence donc toujours par la défense de la culture propre, du patrimoine ou de l’héritage culturel.

Comme on le sait si bien, le Bénin connu pour sa richesse culturelle particulière à l’essence très ancienne qui fait de lui le berceau culturel du Golf de Guinée, a subi et subit encore des effets puissants des cultures étrangères qui perturbent ses effets d’indépendance et de développement stable.

Les acteurs de la sauvegarde et du développement du patrimoine culturel béninois s’échinent mais ne bénéficient jamais d’un concours adéquat ni de la part des gouvernants qui ne comprennent pas que la culture est le socle du développement ni de la part de la frange des partenaires étrangers qui ne soutiennent pas le développement interne des peuples dits du Tiers Monde.

Voilà le contexte dans lequel l’Organisation culturel Ecospirituality Foundation Benin crée un département dénommé: Collège Ecospirituel pour la Promotion de la Culture Béninoise.

Département dont l’engagement consiste à contribuer fortement à réhabiliter le patrimoine culturel du Bénin dont les vestiges appellent sans cesse mais vainement l’assistance et la préoccupation des patriotes qui savent écouter la voie du passé à maints endroits de notre pays, Dangbo, Abomey, Porto Novo, Ouidah, Allada, Kétou, Sakété, Nikki, Parakou, Djougou… le parcours sera long, très long.


Ange Yvon Hounkonnou est Promoteur culturel et Président de la Ecospirituality Foundation, Benin

 

Suivez-nous sur:

Seguici su Facebook Seguici su Twitter Seguici su YouTube