Page Française

Identité des peuples de l’Afrique noir

Imprimer Envoyer
20 Août 2020
|
Les danseuses de adjogan récitant des panégyriques dans leur chanson
Les danseuses de adjogan récitant des panégyriques dans leur chanson

Le panégyrique clanique, un trésor culturel inestimable


La genèse du terme panégyrique serait de toute évidence due à la civilisation latino-grecque.

En effet, tout était parti de la “panégyrie”, terme qui traduit chez les Grecs une grande fête, assemblée de tout le peuple d’une cité, d’un pays ou d’une race autour d’un sanctuaire commun. Cette jubilée était l’occasion pour les “panégyristes” de prononcer des discours d’éloges publics appelés panégyriques.

Du Latin panégyrieus et du Grec panégurikos, le panégyrique désigne donc un éloge de quelqu’un fait en public ou par écrit, celui d’un pays ou d’une institution.

Grosso modo, le mot panégyrique pourrait se prêter à toute forme de discours à caractère laudatif.

Toutefois, cette perception sera renforcée dans la civilisation africaine et particulièrement dans celle du Bénin par une judicieuse récupération du terme. Il désigne alors un poème plus ou moins long qui fait l’éloge d’un clan. Son origine africaine et béninoise est indiquée par le nom du clan comme par exemple : Galanu, Hunhwenu, Adjaevinu, Tosonu, Jigbenu, Glonu, Etc. Tous ces substantifs, composés d’un toponymepanégyrique et de la particule “nu” signifiant “ressortissant”, posent le panégyrique comme un poème composite mélangeant le nom, le totem, le vaudoun clanique et les qualités essentielles du clan.

Les princesses du royaume d'Abomey spécialistes des panégyriques royaux
Un chef traditionnel du royaume d'Abomey en compagnie des reines mères spécialistes du panégyrique

Le nom est au centre du panégyrique au Bénin. Le nom est une réalité ethnolinguistique qui indique l’extraction du porteur, ses qualités et différentes dispositions humaines. Il est son histoire passée, présente ou projetée.

Aussi, le panégyrique déroule-t-il l’histoire passée, présente et éternelle du clan qu’il sert à louanger ?

Aussi vieux que le monde, le panégyrique clanique était considéré en son temps, comme un vivier de l’identité socioculturelle africaine, plus précisément celle béninoise. Ayant comme repère l’oralité, il se transmettait de génération en génération. Quelle importance la jeune génération accorde au panégyrique clanique ? Garde-t-il toujours son aspect insondable à cette ère de mondialisation ?

Le correspondant de l’Afrique pour Shan NewsPaper a décidé d’enquêter pour vous …

Il est appelé akò en langue Fon, oriki en langue Yoruba, zemyo en langue Dendi… Autrement dit, le panégyrique clanique a plusieurs appellations, qui varient d’une langue nationale à une autre.

Quant à sa définition, elle ne varie pas. En tout cas, pas dans l’idée qu’il véhicule. Le panégyrique clanique se résume en des paroles laudatives, pour raconter les hauts faits et expliquer les origines d’une famille, d’une collectivité ou d’un clan. Ces paroles ayant un sens originel, sont une source d’information, pour remonter les origines d’un groupe socio-culturel. A travers le panégyrique clanique, le chercheur ou tout simplement le curieux peut mieux se renseigner sur ses origines. En clair, il rapproche les uns des autres et peut être un élément de cohésion sociale.

Le panégyrique clanique en dehors du vecteur de brassage socio-culturel, a une importance capitale pour tout individu, dont les réalités sociétales font appel à ses paroles. Il va plus loin et démontre :« Moi, Ange Yvon HOUNKONNOU, je me rappelle que dans mon enfance, quand ma maman voulait me calmer ou me confier une grosse tâche ménagère, elle me récitait mon panégyrique ».

Les rois du Bénin en procession sous les panégyriques de leur ancetres

Des filles apprenantes des danses et panégyriques du royaume d'Abomey

Dans les familles royales où on accorde une importance capitale à la tradition, on assiste à une sorte de déification du panégyrique. La question est prise au sérieux au point que certaines lignées s’assurent en bonne et due forme de sa transmission à leurs descendants.

Surtout, retenons que le panégyrique clanique adoucit les mœurs. Une femme peut réciter à son mari mécontent son panégyrique pour le calmer. Aussi, au bébé qui pleure, on le lui récite, pour le calmer et le faire revenir à de meilleurs sentiments.

Dans le panégyrique clanique on y trouve une force terrible, ça devient en quelque sorte un calmant. En remontant un peu dans la génération, l’unanimité faite autour du panégyrique clanique se renforce. C’est ce qui se dessine dans les propos de madame Antoinette ZANNOU que nous avons rencontré sur le sujet. Pour cette sexagénaire toute question sur le panégyrique clanique mérite d’être analysé :«En notre temps, le panégyrique clanique nous permettait de nous identifier entre collectivité, partout où nous nous retrouvions. Je suis Lokoévinu de Dangbo. Et même arrivée à l’entrée de la ville, il me suffit de commencer par réciter mon panégyrique à quelqu’un, pour qu’on identifie rapidement ma collectivité, afin de m’orienter vers ma grande famille. Voilà entre autre, une vertu du panégyrique clanique, chez nous » souligne-t-elle très ému.

Mais elle se désole du fait que le caractère sacré qu’avait le panégyrique clanique ne soit pas perpétué des années après.

Le panégyrique tombe de plus en plus dans l’oubliette.



Ange Yvon Hounkonnou est Aumônier Ouest Africain de l’écospiritualité,  Président de la Ecospirituality Foundation Benion et  Correspondant de l’Afrique pour Shan Newspaper


Un chef traditionnel du royaume d'Abomey en compagnie des reines mères spécialistes du panégyrique
Les princesses du royaume d'Abomey spécialistes des panégyriques royaux
Des filles apprenantes des danses et panégyriques du royaume d'Abomey
Les rois du Bénin en procession sous les panégyriques de leur ancetres

|
 

Suivez-nous sur:

Seguici su Facebook Seguici su Twitter Seguici su YouTube