Page Française

Culture africaine: Désignation d’un Roi au Bénin

Imprimer Envoyer
14 Juin 2011
|

Le Roi Bêhanzin (1844-1906), fumant sa pipe magique en compagnie de sa famille dans son palais royale

Dans l’ancien temps, bien avant la colonisation en Afrique, le système de gestion de la plupart des territoires africains était basé sur un trône traditionnel. Au temps de nos aïeux, la gestion de la chose commune, c'est-à-dire le pouvoir était confié à un souverain, choisi selon des prescriptions bien précises.

Tout d’abord, peut accéder à un trône entant que Roi, une personne membre de la lignée royale. C'est-à-dire que toutes les familles n’ont pas accès au trône. Ainsi peut accéder au trône en qualité de Roi, le prétendant qui est descendant de l’ancêtre fondateur du royaume.

Avant la désignation du Roi, la tradition exige à ce que l’oracle (le Fà) soit consulté afin de s’assurer que le choix répond aux exigences des ancêtres.


Dans le cas où le royaume est une dynastie, le pouvoir se transmet de père en fils où c’est le fils aîné qui est souvent priorisé. C’est par exemple le cas du royaume de Danhomè (actuel Abomey) dans notre pays le Bénin. Les dynasties royales sont dans différentes régions du Bénin où les cultures ne sont pas les même, les ethnies aussi.

Une fois le nouveau Roi choisi suite à la consultation de l’oracle (le Fà), il est intronisé par les dignitaires du royaume, ceux là qui sont les dépositaires et les garants de la tradition. Son intronisation se fait au cours d’un cérémonial assez important et plein de signification. Le nouveau Roi est alors installé dans son palais et en dehors de son nom de naissance prend un nom fort et significatif en sa qualité de majesté. C’est le cas par exemple du Prince Kondo devenu intronisé Roi appelé Dada Bêhanzin au royaume de Danhomè. Bêhanzin signifie: "le monde tient l’œuf que la terre désire".

Après installation dans son palais, le Roi installe à son tour sa cours royale et désigne ses ministres et collaborateurs comme les actuels gouvernements.

Son plus grand souci devient alors la défense de l’intégrité de son territoire, d’œuvrer pour le bonheur et le mieux être de ses sujets.



|
 

Suivez-nous sur:

Seguici su Facebook Seguici su Twitter Seguici su YouTube